Le 15/01/2010

Subventions du conseil régional d’Île-de-France

Analyse du blogueur Pierre-Louis Hikoum. « Le Conseil régional est dirigé par la gauche depuis 12 ans et avec la complicité de l’UMP, qui a 80% de votes en commun avec le PS, ont entrainé la région dans un gouffre sans fond. Les Franciliens ont ainsi subi une augmentation absolument effrayante des impôts, en 2005 +24% […]

Analyse du blogueur Pierre-Louis Hikoum. « Le Conseil régional est dirigé par la gauche depuis 12 ans et avec la complicité de l’UMP, qui a 80% de votes en commun avec le PS, ont entrainé la région dans un gouffre sans fond. Les Franciliens ont ainsi subi une augmentation absolument effrayante des impôts, en 2005 +24% et en 2006 +30%.

conseil regional ile de france subventionsLa part régionale sur la TIPP ( sur l’essence) a, en 2007, allégé les automobilistes franciliens de 80 Millions d’€uros supplémentaires. Cela revient à environ 75 €uros par an et par automobiliste. A croire que la route et ses usagers sont de véritables vaches à lait.

La taxe sur les cartes grises a augmenté de 59 % depuis 2004, dans le même temps les crédits destinés aux routes et voiries sont en chute libre de 39% passant de 125 Millions d’€uros à 90 Millions d’€uros entre 2005 et 2006.

Notons également la hausse de 49% de la taxe sur le Foncier bâti et de 69% pour la taxe professionnelle. Si les salariés ne sont pas directement touchés par ces deux dernières augmentations, ils sont néanmoins pénalisés car l’offre d’ se raréfie, les entreprises ne voulant plus venir s’installer dans cette région où les taxes sur leurs locaux et sur les de leur personnel sont aussi fortes.

De manière concomitante, les dépenses de ont explosé. Le ratio de ces dépenses par rapport à la population représentait 67,32 €uros par en 1998, il est de 198 €uros par en 2007. Il est donc légitime de s’interroger sur la destination de ces fonds prélevés aux Franciliens.

Et bien le Conseil régional consacre un non négligeable à sa propre propagande. Les dépenses de communication s’élevaient à 4,82 Millions d’€uros en 1998 et ont été multipliées par 3 pour atteindre en 2007 les 15,12 Millions d’€uros. Et encore, ne sont pas inclus dans ce chiffre les de chaque chapitre budgétaire (action internationale, culture, action sociale,…) qui, pourtant ont également des dépenses dans ce domaine. Au total, se sont près de 17 millions d’€uros qui sont dépensés par le Conseil Régional pour dire à quel point son action est bénéfique.

Et, à croire que les différents supports utilisés pour cette communication ne sont pas suffisants, les frais de réception eux aussi sont en augmentation. Dans les mêmes proportions, du reste, puisqu’ils étaient de 762.000 €uros en 1998 pour atteindre 1,950 M€ en 2005, 2006 et 2007 soit une “petite” augmentation de 160%.

Le vrai souci réside dans l’augmentation quasi simultanée de la dette et des impôts, ces derniers ne servant manifestement pas à renflouer la première. Si l’impôt et l’emprunt sont tous deux nécessaires pour une région, par exemple pour financer la construction de lycées, en Ile-de- France, c’est exactement le contraire qui se produit. Malgré la hausse de la fiscalité et de la dette, les reculent.

Le régional d’Ile de France dispose d’un budget pour le moins faramineux. Pour 2009, il est de 4,5 milliards d’€uros ! Cette somme, qui n’est autre que de l’impôt prélevé aux contribuables franciliens, devrait donc être utilisée pour eux, cela paraît on ne peut plus normal et pourtant il n’en est rien.

Faisons un petit tour de ces subventions pour le moins “exotiques”.

- Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence ont touché 23.000 €uros. Non, il ne s’agit pas d’un ordre religieux. C’est une communauté “lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre”. Elles utilisent l’image et l’habit des religieuses catholiques et se disent être des nonnes du XXIème siècle. J’aurai bien aimé savoir si cette avait osé parodier les ce que cela aurait donné…. Une demande de référé devant le Tribunal Administratif a été transmise au Préfet de Région par le Groupe Front National afin de faire annuler cette subvention.

Le Conseil régional c’est également une subvention de 596.300 €uros alloué pour l’ de plusieurs colloques aux sujets passionnants :

– les problématiques de santé des exilés et leur insertion en France,

– l’intégration des femmes migrantes exilées,

– la fabrique des savoirs en Afrique Sub-saharienne.

Et oui chers amis d’Ile de France, vos impôts ont contribué à hauteur d’un demi million d’€uros à ces colloques ! Mais ce n’est pas tout, loin s’en faut :

7 500 euros ont été attribués pour des thèses, là aussi palpitantes, jugez plutôt :

– Les musiciens dans les mouvements dissidents en Tchécoslovaquie : la musique comme moyen d’expression de la contestation politique dans un régime communiste. Evolution et repérages des scènes alternatives (1977- années 90).

– L’histoire de la chevelure et de la pilosité. Prescriptions, perceptions et pratiques, France 16ème-18ème siècles.

– La transformation des formes d’autorité chez les Inuits.

Une association, pétrie de bonnes intentions et farcie d’argent public a reçu 32.000 €uros pour aider à “changer les regards” et à “lutter contre les discriminations que subissent les immigrés”. Voilà une somme intelligemment investie.

La Mosquée de Créteil bénéficie des largesses de l’Etat avec un bail emphytéotique, c’est-à-dire d’une durée pouvant atteindre 99 ans, une aide à la construction d’ 1 million d’€uro ainsi qu’une subvention annuelle de 100.000 €uros. Etrange lorsque l’on sait qu’une Mairie a du rembourser sa subvention pour avoir construit une statue a l’effigie de Jean Paul 2 …

Que penser aussi de ces 10.000 €uros alloués à l’association “La Ferme du Bonheur” pour qu’une tribu accompagnée de chèvres et d’un âne transhume dans les quartiers de Nanterre puis s’installe sous une “kahima” (?). Et ces 32.900 euros octroyés pour un programme de recherche sur les dangers liés à l’expansion des populations de tortues à tempes rouges en Île-de-France.

Des de la sorte, il en existe des dizaines de pages et si je suis écœuré de voir que l’argent des gens qui travaillent n’est pas utilisé à leur profit, je suis tout bonnement scandalisé quand il n’est même pas investi dans la région d’où proviennent ces fonds. Ainsi, le Conseil Régional, avec l’argent des franciliens, paye le développement de régions souvent très éloignées de Paris.

– 48.000 €uros pour former les élus analphabètes dans le cercle de Nioro au Mali.

– 42.000 €uros pour le même motif dans la région de Kayes, toujours au Mali.

– 1.904 €uros pour permettre au 1er Vice Président de cette même région de Kayes de se rendre en Mauritanie (billets d’avion, déplacements automobiles à Bamako, Logement, frais de séjour et Visa).

– 11.000 €uros pour la pratique du dans des écoles de la province de Gauteng en Afrique du Sud.

– 20.000 €uros pour un programme d’étude sur les écrevisses pour une fédération de pêche,

– 5.000 €uros pour former des kinés dans la zone du Mékong au Sud du Vietnam,

– 65.000 €uros pour un spectacle dans les quartiers de Santiago au Chili

– 400.000 €uros pour le musée Salvador Allende toujours au Chili,

– 7.500 €uros pour une thèse sur la transformation des formes d’autorité chez les Inuits du Nunavik.

Voilà un bilan, partial il est vrai, de ces années depuis lesquelles la gauche, aider par l’UMP en certaines occasions, ont dirigé le conseil régional d’Ile de France.

Pensez, s’il vous plaît que pendant que l’on distribue à la terre entière cet argent, fruit du travail des Franciliens, en hiver, des Français bien de chez nous meurent de froid dans les rues de Paris et de sa banlieue.

Ces sommes faramineuses qui servent à payer l’hôtel, l’avion et que sais-je encore pour des Républiques africaines, devraient servir à construire et/ou à aménager des centres dans lesquels ces pauvres gens, déjà si durement frappé par la vie accepteraient d’aller se réfugier. En effet les malheureux qui n’ont ni toit ni revenu, préfèrent encore dormir dehors, en plein hiver et dans des cartons plutôt, que d’être hébergés dans des centres d’. Les conditions dans lesquelles ils sont accueillis, sont indignes du respect que la République devrait montrer à ses enfants. La sécurité de ces gens n’est pas assurée et ils craignent de se faire voler les maigres biens qu’ils ont encore.

Dans quelle société vivons-nous pour accepter que des malheureux meurent encore dans les rues quand dans le même temps l’argent de nos impôts sert à aider des gens au Mali, au Chili, au Vietnam où dans d’autres régions du monde?

Les 14 et 21 mars 2010, c’est à vous de choisir quel Conseil régional vous voulez, alors déplacez vous et votez. »

Source: http://hikoum.wordpress.com

Print Friendly
Publié par Rédaction le 15/01/10

Articles relatifs