Le 12/06/2012

Subventions des partis politiques

Les partis politiques reçoivent 42 228 euros par an de subvention publique par député élu. En plus de cette manne de 42 228 euros par an par député élu, les formations politiques présentant au moins 50 candidats et obtenant au mois 1% de suffrages, reçoivent 1,63 euro par voix chaque année pendant 5 ans. Grâce […]

Les reçoivent 42 228 euros par an de subvention publique par député élu.

Coût des électionsEn plus de cette manne de 42 228 euros par an par député élu, les formations politiques présentant au moins 50 candidats et obtenant au mois 1% de suffrages, reçoivent 1,63 euro par voix chaque année pendant 5 ans.

Grâce aux élections législatives, les partis politiques récupèrent des subventions publiques. En 2012, le montant total des subventions aux partis politiques s’élève à 76 millions d’euros, contre 80 millions d’euros en 2011.

Les subventions publiques aux partis politiques représentent 67% des recettes de l’ UMP, et 42% des recettes du PS.

Un système de subvention des partis politiques coûteux et pourtant pas exempt d’ effets pervers. En effet, c’est un moyen pour bon nombre de formations politiques n’ayant aucune chance d’avoir d’élus de récupérer de l’ argent public ( voir Magouilles et financement des partis politiques).

Ce système de subvention des partis politiques favorise grandement les grandes formations politiques qui récupèrent la plus grande part du gâteau. L’ UMP récupère ainsi 30 millions d’euros d’argent public, le PS 22,8 millions, le MoDem 3,56 millions, et le FN 1,74 million.

Les magouilles pour bénéficier de ces subventions publiques sont monnaie courante. Le Nouveau Centre d’Hervé Morin n’avait pas 50 candidats en 2007, et s’est donc affilié à un micro-parti d’outre mer, le Fetia Api, afin de pouvoir récupérer 1,18 million d’euros de subvention publique

source: ouest-france.fr

Publié par Rédaction le 12/06/12

Print Friendly

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , ,