Le 07/01/2013

Emploi fantôme de Torreton au conseil de Paris en 2010

L’acteur Philippe Torreton a bénéficié d’un emploi fantôme très bien rémunéré au conseil de Paris. Philippe Torreton a vivement critiqué l’ exil fiscal de Depardieu ( voir Exil fiscal de Depardieu en Belgique et Torreton et les subventions au cinéma). Pourtant, Torreton n’est pas exempt de tout reproche puisqu’il a profité d’un emploi fantôme fort bien […]

L’acteur Philippe Torreton a bénéficié d’un emploi fantôme très bien rémunéré au conseil de Paris.

Emploi fantôme de Torreton au conseil de ParisPhilippe Torreton a vivement critiqué l’ exil fiscal de Depardieu ( voir Exil fiscal de Depardieu en Belgique et Torreton et les subventions au cinéma). Pourtant, Torreton n’est pas exempt de tout reproche puisqu’il a profité d’un emploi fantôme fort bien rémunéré au conseil de Paris.

Ainsi, Torreton a touché pendant plusieurs mois 4 807,62 euros bruts par mois pour un emploi au conseil de Paris, auquel il ne se rendait plus en 2010 !

Le Monde avait pointé du doigt le 29 mai 2010 les absences de Philippe Torreton au conseil de Paris, avec 23 absences sur 44 séances du conseil à mi-mandat.

Selon le site dailyneuvième, la dernière apparition de Torreton remontait au 9 février… 2010. Torreton a finalement  démissionné de son mandat d’élu de Paris en novembre 2011.

Torreton ferait peut-être bien de balayer devant sa porte avant de jouer au père moralisateur avec Depardieu

source: le Monde

 

Publié par Rédaction le 7/01/13

Print Friendly

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: ,

Il y a 3 réaction.

Par Claudius, le 07/01/2013

Ce que dit cet article est faux.

Torreton n’a jamis eu « d’emploi » à la Mairie de Paris, de même que je n’ai pas « d’emploi » à la mairie du 12è. Torreton a été élu en 2008, c’est tout.

Voyant qu’il n’avait pas le temps de consacrer assez de temps à son mandat,il a démissionné de son mandat, sans que personne ne lui ai rien demandé, il y a 2 ans et demi.

Aucun texte de loi ne l’obligeait à prendre cette décision particulièrement élégante et honnête – en effet quand on est élu c’est pour le temps d’un mandat, que l’on travaille ou pas.

Par Philippe PEREZ, le 08/01/2013

Ce Sieur TORRETON est aussi bon acteur, qu’il est honnête homme… ça devrait donner une idée de la qualité de ses prestations cinématographiques…
Cet argent qu’il vole impunément, est versé avec l’assentiment de DELANÖE. N’est-il pas surprenant que ces petits Roitelets, puissent se verser indûment de telles sommes, sans que le Quidam moyen n’est mot à dire ?
Où sont donc nos contempteurs de tous poils, si prompts à jeter l’opprobre sur certains (parfois au plus grand mépris de la présomption d’innocence) et qui se taisent (contre primes sonnantes et trébuchantes) dès qu’il s’agit d’une brebis galeuse issue du sérail. Que notre Gégé National ait une attitude qui prête à sourire: soit !, mais lui, n’a rien voler à quiconque et ne relève donc pas de la justice !!
Le Torreton n’est qu’un ténia su Conseil Municipal de Paris. Un parasite qui se se colle sa bouche goulue à je ne sais quel orifice d’où s’écoule ce si délicieux nectar: 4 807,62 euros bruts par mois !!!!!!!!!!!!!!
Vouez le donc à la vindicte publique et qu’il rende au centuple le fruit de ce larcin honteux, soit aux Parisiens, soit aux Restau du Coeur… Mais il est notoire qu’il manque singulièrement d’organes commençant par « co »…

Par Labenne, le 08/01/2013

Vous batifolez avec un rien du tout, qu’est-ce que c’est que 4807€62 par mois, pris sur l’argent de la sueur des ouvriers ! ! !, et si il n’y avait que ça ?

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *