Le 09/01/2013

La CGT financée par l’ URSS

Jusqu’à la chute de l’URSS, le PCF et la CGT ont été financés avec l’argent de Moscou. Sans jamais qu’ils s’en expliquent… De sa création en 1920, lors du fameux congrès de Tours, jusqu’à l’effondrement de l’Union soviétique, en 1989, le Parti communiste français a touché tous les ans sa (grosse) gamelle du « grand […]

Jusqu’à la chute de l’URSS, le PCF et la CGT ont été financés avec l’argent de Moscou. Sans jamais qu’ils s’en expliquent…

La CGT financée par l' URSSDe sa création en 1920, lors du fameux congrès de Tours, jusqu’à l’effondrement de l’Union soviétique, en 1989, le Parti communiste français a touché tous les ans sa (grosse) gamelle du « grand frère » moscovite. C’est le Politburo, sanctuaire du pouvoir, présidé par le Premier secrétaire et « chef suprême » de l’URSS en personne, qui décidait des sommes à attribuer. Celles-ci étaient transférées la plupart du temps de la Gosbank (banque d’état soviétique) au PC via des valises de liquide ou de lingots d’or remises par le KGB. Ainsi, comme l’a révélé l’ouverture d’archives, ces 6 M$ délivrés par le PCUS au PCF, juste avant l’invasion de l’Afghanistan, « étant donné la situation extrêmement difficile du Parti ».

Le 13 octobre 1983, c’est Gaston Plissonnier, l’un des pontes du PC français, qui reçoit la valise ainsi qu’en témoigne un compte-rendu à en-tête « très secret » du KGB : « Conformément à vos instructions du 23 septembre dernier, la rencontre a eu lieu à Berlin avec le camarade Plissonnier et son homme de confiance, lors de laquelle nous avons remis aux amis français la somme de 1M$ qui leur a été assignée. »

En 1988, a aussi révélé L’Express, la campagne présidentielle du candidat du PC, André Lajoinie, a été entièrement financée par l’URSS. à raison, moyenne estimée, de 5 M$ par an, ce n’est pas moins de 350 M$ dont a bénéficié le Parti communiste français entre 1920 et 1989. Un quart de cette somme aurait été attribuée à la CGT et à ses satellites, soit près de 90 M€ dans les caisses de la Centrale ! Laquelle, en outre, va aussi se servir directement à Moscou si nécessaire.

En témoigne notamment cet autre « relevé » d’une « réunion de dotation » du Politburo (mars 1985) : « Le
secrétaire général de la CGT Henri Krasucki, membre du bureau politique du PCF, a demandé au conseil central des syndicats de l’URSS d’accorder à son syndicat une aide urgente de 10 millions de francs (1 million de
roubles convertibles). Cette demande a un caractère strictement confidentiel et seuls les dirigeants de la CGT membres du comité central du PCF ont été informés de cette demande. Cette aide sera accordée en deux versements en 1985 et 1986 de 500 000 roubles provenant du Comité du tourisme et d’excursion. » En l’occurrence, une excursion en eau trouble…

Source:

Dossiers du Contribuable n°10 «Enquête sur la CGT», décembre 2012 – 68 pages, 4,50 €.

En vente sur notre boutique en ligne et chez votre marchand de journaux

Pour vous abonnez, rendez-vous sur la page « Abonnez-vous au Cri ».

Publié par Rédaction le 9/01/13

Print Friendly

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: ,

Il y a 4 réaction.

Par Françoise, le 10/01/2013

vous enfoncez des portes ouvertes…que cherchez-vous à faire?
Une enquête sur l’action syndicale et ses difficultés actuelles face au Medef serait plus intéressante.
Ferez-vous la même enquête sur FO ?

Par martel, le 10/01/2013

Les syndicats, quels qu’ils soient sont minoritaires en adhérents en France, mais ils osent demander la non création d’un nouveau syndicat libre et non rattaché à un parti politique. Pourquoi? Le gâteau demanderait à être partagé avec un plus grand nombre ou craignent ils que la liberté de pensée, qui n’est pas leur façon de voir, les empêcherait de magouiller entre eux? En Allemagne il y a un syndicat ouvrier et un pour le patronat. Prenons modèle!!!!

Par bienconscient, le 10/01/2013

Pas étonnant que la CGT bloque le pays avec toutes ces grèves et manifestations les dirigeants doivent être bien payés en cachette et profitent bien de leur châteaux pour leurs festivités
les cocus de l’histoire toujours les pauvres bougres adhérents à qui l’on ment depuis toujours
jusqu’à détruire l’ économie du pays

  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *